Valverde: "j'espère un jour être le successeur d'Armstrong"

Publié le par mkl

-Comment trouves-tu le Tour?

Ma première impression est très bonne. Tout est "très grand".

 

-Avec quels espoirs et mentalité viens tu?

Les espoirs sont très grands et la mentalité est de tendre une main à Mancebo qui est le leader indiscutable. Je veux ensuite être devant le plus possible ou lutter pour le gain d'une étape.

-Ne vises-tu pas le général?

La question du général je ne me la pose pas encore parce que je veux connaitre le Tour pour éviter toutes surprises. J'y vais avec Mancebo qui a de l'expérience.

 

-Je suis certains que tu as déjà marqué une étape sur ta feuille de route...

Je n'en ai coché aucune mais j'en ai vu plusieurs surtout celles de montagne.

 

-De moyenne ou haute montagne?

Peut-être de moyenne montagne qui seront pour moi plus facile, entre guillemet. Mais il y a quelques étapes de haute montagne, où les cols n'ont pas d'énormes dénivelés, même si ils sont longs, cela peut m'aller très bien.

 

-Eusebio Unzue a dit que le Tour et les classiques étaient tes grands objectifs de la saison.

Plus ou moins. Peut-être que les classiques c'était trop pour moi mais j'étais tout de même aux avants postes dans chacunes d'entre elles. Et maintenant le Tour, oui, mais pour l'instant je ne peux en dire beaucoup.

 

-Te sens-tu sous pression?

Je ne me sens pas sous pression parce que j'ai fais ce qu'il fallait faire.

 

-Armstrong se retire après le Tour. Peux-tu être parmis ses possibles successeurs?

J'espère, j'aimerais ça!

 

-Et peut-on espérer une surprise de ta part cette année?

Je ne sais pas...Je préfère ne rien dire car ça peut se faire comme ça peut ne pas se faire. C'est mieux d'être prudent et de travailler.

 

-Des débutants sur le Tour comme Ullrich, Beloki et Pantani ont fait un podium pour leur débuts. Il y a des antécédents qui permettent de rêver.

Cela me plairait, mais à voir...

 

-Tu es dans l'équipe espagnole qui a le plus d'histoire sur le Tour...

En effet...Aucun directeur sportif n'a autant d'expérience que Unzue ou Echavarri.

 

-Quels conseils as-tu reçu de leur part?

Eusebio m'a donné beaucoup de conseils...Il m'a dit qu'il avait confiance en moi, mais que je dois être tranquille. Je ne dois pas me faire d'illusions sur des choses qui ne peuvent pas être accomplis cette année, même si cela ne veut pas dire que je les accomplirais l'année suivante.

 

Source: www.as.com

 

 

Publié dans alejandrovalverde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article