LA "BALANCE" 2006 DE VALVERDE

Publié le par MkL

La saison venant de se terminer il est temps de faire le point sur les performances d'Alejandro tout au long de cet exercice. Voilà en quelques points ce qui m'a plu et ce qui m'a moins plu...Avec forcément plus de choses positives!

 Les pour:

--> De gros progrès dans le contre-la-montre qui vont lui permettre de pouvoir un jour (on l‘espère) s‘imposer sur un grand tour, ce qui a presque été le cas cette année sur la Vuelta. Les tests biomécaniques effectués chez Pinarello l‘hiver dernier, afin de changer sa position sur le vélo, ainsi que les entrainements spécifiques qu‘il s‘est imposé tout au long de l´année ont porté leur fruits.

--> On a pu découvrir son réel potentiel sur les courses d‘un jour avec son doublé sur les ardennaises (Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège). Après un démarrage en douceur en 2005, où il s´était aligné sur ces courses pour les découvrir , il nous a prouvé qu‘il faudrait compter sur lui à l‘avenir et qu‘il n‘en resterait pas là puisque se sera à nouveau un de ses objectifs en 2007.

--> Il a enfin goûter au leadership sur une course de trois semaines en l‘occurrence à la Vuelta où il a porté le maillot de leader pendant 9 jours. Cela a été sans aucun doute une très bonne expérience pour l avenir!

--> Une équipe entièrement dévouée à sa cause ce qui n‘était pas le cas en 2005 où il avait partagé le leadership avec Mancebo sur le Tour de France. Cette saison c‘était tout pour Alejandro que se soit sur le Tour (même si il a dû abandonner dès la troisième étape) et surtout sur la Vuelta où ses coéquipiers ont été très présents du debut à la fin et se sont dépensés sans compter pour lui (mention spéciale pour Arroyo, Karpets et Joaquin Rodriguez qui ont fait un énorme travail dans la montagne). Cela est donc de bon augure en vue du Tour 2007.

--> Une belle régularité tout au long de la saison puisqu‘il gagne le Pro-Tour et a été présent de février (Challenge de Mallorque) à octobre (Tour de Lombardie). Il a 63 jours de course sur la saison ce qui est plus que l’année passée et bien plus par exemple qu‘un Armstrong qui n‘en comptaient pas plus de 35 par saison…

--> Des victoires majeures avec ces deux classiques ardennaises ainsi que la confirmation d‘un réel potentiel sur les grands tours grâce à ses progres contre la montre.

--> Une capacité à atteindre plusieurs pics de forme dans la saison, il a également mieux gérer sa préparation par rapport à la saison précédente où il était arrivé très tôt comme l’atteste ses deux victoires sur le Challenge de Mallorque début février ainsi que la savictoire et sa deuxième place au général de Paris-Nice (début mars). Il n’a pas pu par la suite maintenir sa très bonne condition sur les classiques c’est pourquoi ses résultats ont été moyens en 2005 en Belgique et aux Pays-Bas.

--> Ses victoires et le port du maillot blanc du Pro-Tour lui permettent d‘être davantage respecté et craint par ses adversaires et le place dorénavant parmi les grands leaders du peloton.

--> Une motivation et une mentalité de gagneur qui lui permettent de gagner des courses et ce même sans être au top de sa forme comme l‘atteste sa victoire sur une étape du Tour de Murcie en début de saison.

--> Une bonne capacité de récuperation comme ça été le cas suite à sa fracture de la clavicule sur le Tour de France. Sept semaines et demi après sa chute il arrive au top sur la Vuelta tout en ayant obtenu une 8ème place à San Sebastian pour sa course de rentrée mi-août.

 

 Les contres:

--> Sa plus ou moins implication dans l´affaire Puerto ou un pseudo (Valv(piti) ) le noue à l‘affaire et ce même si il n´y a pas de preuves concrètes de ses liens avec le docteur Fuentes.

--> Son second abandon consécutif sur le Tour de France alors qu’il y avait la place pour y faire une excellente performance.

--> Sa fringale sur l‘Amstel Gold Race alors qu'il était au top de sa forme, comme on a pu le voir sur la Fleche Wallonne et Liege-Bastogne-Liege, ce qui veut dire qu'il aurait pu y jouer les tous premiers rôles.

--> Encore quelques erreurs tactiques comme on a pu le voir sur la Vuelta où il n‘a pas tenté de conforter son maillot de leader au moment où il était au top… Il a également fait des erreurs de braquets telle que dans le descente de Grenade, où il perd le maillot amarillo, et lors du sprint final au championnat du monde où il a avoué avoir mis "trop gros" et avoir eu l'impression "d'être scotché à la route".

 

Publié dans alejandrovalverde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cyclisman 23/10/2006 18:13

Mais oui je l'avoue certaines idées de mon blog proviennent du tiens !Merci pour le compliment, bonne continuation à toi ! Euh au fait tu continue ou pas alors ?

MkL 23/10/2006 18:10

Tout le monde fait ça à l'heure des bilans mais c'est vrai que d'avoir vu ça sur ton blog ça m'a inspiré, j'avoue ;-)
C'est de bonne guerre dans la sens où je pense que tu t'es également inspiré de certaines choses sur le mien :o) (au niveau du concept, pas des articles!)...C'est ce qu'on appelle de l'émulation collective, ce qui nous permet de nous améliorer sans cesse!!
J'aime bien ton blog car tu essayes d'apporter une valeur ajoutée par rapport à ce que je fais et parce que tu as une vision quelque peu différente de la mienne... En tout cas bonne continuation!

Cyclisman 23/10/2006 17:47

Hey ! C'était mon idée ! Non allez je t'en veux pas :d !