RESUME DE LA DEUXIEME PARTIE DE SAISON DE VALVERDE ET BILAN 2006

Publié le par MkL

Résumé de sa deuxième partie de saison:

Après une première partie de saison très riche qui s´est achevée par 5 victoires, Alejandro a ensuite coupé afin de se préparer au mieux pour son grand objectif de deuxième partie de saison , le Tour de France.

 

Après une micro coupure suite au tour de Romandie, il a repris sur ses routes d´entrainement habituelles de Murcie afin de se préparer au mieux pour la Grande Boucle. Outre sa préparation à domicile, il a décidé cette année de peaufiner sa condition sur les routes du Dauphiné Libéré. Ceci n´a pas été laissé au hasard puisque cette saison le Dauphiné devait emprunter quelques cols du Tour tel que celui inédit de la Toussuire. Autre chose l´interressait également: tester ses progrès dans un long contre-la-montre face aux spécialistes de la discipline.

 

 

Débutant comme chaque année 4 semaines avant le départ du Tour, cette course constituait la préparation idéale, pour preuve les plus grands noms étaient de la partie: Leipheimer, Mancebo, Mayo, Landis, Pereiro, Menchov…

Pour sa rentrée, Alejandro a évolué à un bon niveau et ce meme si il a été un cran en dessous des meilleurs dans les étapes de hautes montagnes finissant 18eme au Ventoux et 24eme à Briancon. Mais comme il l´a dit lui meme à l´époque, il n´était pas la pour là gagne mais bien pour préparer son objectif de l´été. Cette semaine a quand meme été très interessante en premier lieu par rapport à ce qu´il a montré sur le contre la montre, qu´il a terminé en 9eme position à un tout petit peu plus d´une minute de Landis véritable specialiste de l´exercice. De meme il s´est montré entreprenant dans l´avant dernière étape menant à la Toussuire où il a pris la 2eme place derriere Mayo après avoir fait une grande partie de la course dans le groupe de tete mais a paru un peu juste dans les tous derniers kilomètres. Il a pris finalement la 7eme place du general lui permettant par la meme occasion d´empocher quelques points pour le Pro Tour et de conforter donc son maillot de leader.

 

Trois semaines séparaient la fin du Dauphiné du départ de la Grande Boucle mais entre temps il aurait du participer au championnat d´Espagne qui a finalement etait boycotté par les coureurs du fait de l´eclatement de l´affaire Puerto qui n´a toujours pas finit de faire parler d´elle…

 

 

Il a donc passé ces trois semaines sur ses routes d´entrainements habituelles ce qui lui a permis d´arriver au top au départ du Tour à Strasbourg où il a pris d´entrée de jeu la 5eme place du prologue à 4 secondes du vainqueur Thor Hushovd. C´était donc de très bon augure pour la suite de la course. Mais le cyclisme étant une science inexacte où l´on peut tout perdre d´un jour à l´autre, Alejandro, pour la deuxieme année consecutive, joua de malchance puisqu´il chute lors de la troisieme étape et doit abandonner suite à une fracture de la clavicule. Ses reves de podium se sont donc envolés en une fraction de secondes pour laisser place à la douleur et aux regrets car quand on voit le déroulement du Tour cette année, on se dit qu´il y aurait eu la place pour y faire quelquechose d´interessant… Il nous donne une nouvelle fois rendez-vous la saison suivante et on espère cette fois qu´il pourra enfin finir la plus grande course du monde!  

 

 

Pas le temps de tergiverser pour notre champion puisque malgrès la chute il lui restait d´autres écheances cette saison. Il est ainsi opéré dès le lendemain de son abandon et ce afin d´etre en mesure de préparer au mieux la Vuelta, un lot de consolation en quelque sorte. Pour cela, il a fallu travailler dur avec entre autre réeducation et montée progressive de la charge de travail. Suite à l´opération, il n´a, en tout et pour tout, passé que 4 jours sans vélo puisque dès le week end suivant sa chute il est remonté sur son home trainer et, suite à l´accord du corps médical, a repris la route une semaine plus tard où il a augmenté progressivement les km et l´intensité des entrainements.

 

 

Après avoir pensé un temps à prendre le départ du Tour de Burgos début aout, son équipe et lui meme se ravisent finalement du fait que sa condition était encore trop juste. Sa rentrée a finalement eu lieu le 12 aout sur la Clasica San Sebastian où il a pris la 8eme place et se montre parmi les meilleurs dans l´ascension de Jaizkibel ce qui était très rassurant en vue du départ du Tour d´Espagne deux semaines plus tard. Le lendemain de la classique espagnole, il prit le départ de la Subida a Urkiola qu´il termine en 15eme position la faute à une chute, sans gravité, au pied de la dernière difficulté du jour. Le résultat importait peu finalement, seul les sensations étaient importantes et comme il l´a dit à ce moment, il se sentait plutot bien.

 

 

La course espagnole qui s´est élancée de Malaga le 26 aout, nous a proposé un plateau de choix cette année avec la participation de beaucoup de grands coureurs tels que Sastre, Menchov, Di Luca, Vinokourov, Kaschekin, Mayo, Samuel Sanchez, Pereiro, Cancellara, Bettini…Prometteur donc en vue de la lutte pour le classement général! Alejandro a plutot bien débuté sur la Vuelta puisque d’entrée de jeu il prit la deuxième place du prologue par équipe et se positionna ainsi idéalement pour la suite de l’épreuve. Cette année la Vuelta a commencé fort puisque la première étape de montagne a eu lieu dès le 5eme jour de course. On a pu constater qu’Alejandro n’était pas encore à 100% puisqu’il n’a pris “que“ la 6ème place de cette étape tout en perdant un peu plus de 20 secondes sur le vainqueur Di Luca, qui s’empara également du maillot Amarillo. Mais ce fut de courte durée puisqu‘il le perdit dès la seconde étape montagneuse, deux jours plus tard, au profit du surprenant slovène Brajkovic qui a commencé très fort cette Vuelta. Cette étape a été également marquée par la victoire d’Alejandro qui est venu coiffé Vinokourov dans les 200 derniers mètres. Celle-ci a également permi de constater que sa condition allait en s’améliorant puisqu’il a été beaucoup plus fort et présent que deux jours auparavent. Il monta encore d’un cran à l’arrivée de la Cobertoria où Vinokourov s’impose. Dans cette 3eme journée montagneuse, Alejandro prend le meilleur sur ses poursuivants directs au général: Brajkovic craqua dès les premières rampes et Sastre et Marchante n´ont pas pu suivre le démarrage placé par Alejandro à un peu plus de 2km de l´arrivée. Cela lui a permit de reprendre du temps sur ses poursuivants ainsi que quelques bonnifications sur la ligne d´arrivée, grace à cette seconde place, de s´emparer du maillot de leader et de devancer au général Kashchekin de 27 sec et Sastre de 44sec.

La deuxieme semaine de course fut moins passionnante car son profil était relativement plat mais deux choses à retenir durant cette deuxieme partie du Tour d´Espagne: la 3eme place d´Alejandro sur la 13eme etape dont le final etait quelquepeu vallonné et sutout sa 4eme place sur le chrono le lendemain où il ne concéda que 8 secondes à Vino et en reprit à tous les autres leaders.

La dernière semaine de course s´annoncait difficile avec trois étapes de montagnes et un chrono. Après avoir parfaitement négocié la première de ces trois étapes, où il prit la deuxieme place et répondit à toutes les attaques de Vino qui ne voulait pas s´avouer vaincu malgres les 1min38s de retard qu´il comptait sur Valverde, la seconde allait etre un tout autre combat puisque Vino remis ca et parvint à se détacher dans la derniere difficulté du jour dont le sommet culminait à 20km de l´arrivée. Malgres le peu d´écarts que le Kazakh fit au sommet, ce fut une autre histoire dans la descente où Alejandro était esseulé et perdit au final tout le bonus qu´il avait sur le coureur d´Astana qui s´empara du maillot de leader. Le lendemain ce fut également la meme musique à la Pandera où Vino remit ca et reprit encore une trentaine de secondes au coureur de Murcie qui n´était pas au mieux. On a su à ce moment que les chance de victoire d´Alejandro sur ce Tour d´Espagne étaient réduites à néant. Le dernier chrono confirme la hiérarchie établi durant la dernière semaine et ce malgrès le fait que Valverde prit une très bonne 3ème place. Le podium final: Vinokourov, Valverde, Kashchekin. Il n´y a pas de regrets à avoir meme si Alejandro n´est pas passé loin de son premier grand tour mais Vino était le plus fort.

 

 

Après ces trois semaines intensives, se profila le dernier objectif d´Alejandro pour cette saison 2006: le championnat du monde. Après une course fade et un parcours qui ne fut pas aussi sélectif qu´annnoncé, Alejandro, grace à un énorme travail de Sanchez dans les 800 derniers mètres, se classa 3eme en se montrant moins rapide que Zabel et surtout Bettini le vainqueur du jour. La médaille n´était pas de la couleur souhaitée mais au vu de la course on ne peut pas etre décu…

 

 

Ses dernières courses de la saison se font en Italie après avoir acquis la certitude deux semaines plus tot qu´il remporterait le classement du Pro-Tour. Il s´aligne donc sur le Tour du Piemont où il montre le maillot pendant plusieurs dizaines de kilometres mais est rejoint à 20km du but. Il participe ensuite à la derniere course Pro-Tour de la saison, le Tour de Lombardie qu´il ne termine pas. On sent que la saison a été longue pour lui et qu´il était temps de prendre quelques vacances. Il est couronné vainqueur du Pro-Tour durant la soirée qui a suivis la derniere classique de la saison.

 

 

 

Son Bilan 2006:

 

Que dire de cette saison 2006 si ce n´est tout simplement énorme! Alejandro était très attendu pour sa deuxieme saison à la Caisse d´Epargne et il a répondu de la plus belle des manieres sur la route: 6 victoires dont 5 sur le circuit Pro-Tour dont les deux classiques ardennaises, une belle deuxieme place à la Vuelta et une médaille de bronze aux championnats du monde. On peut ajouter à cela ses deux podiums sur les courses d´une semaine (2eme au Pays Basque, 3eme en Romandie) ce qui nous donne une superbe saison, assurément la meilleure de sa courte mais très prolifique carrière. On peut simplement nourrir des regrets en ce qui concerne le Tour De France où il chute lors de la troisième étape alors qu´il aurait pu y faire de grandes choses. Mais ne soyons pas trop gourmands car cette saison a déja été exceptionnelle!

 

Publié dans alejandrovalverde

Commenter cet article