Entrevue avec Valverde: tour d'horizon de sa saison

Publié le par Michael

" J’ai commencé très fort la saison. A Mallorque et Paris-Nice j’étais très bien, peut-être trop. J’ai été satisfait de mes classiques : Milan-San Remo, Amstel Gold Race, la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège. J’ai été sur ces courses pour les connaître et dans chacunes d’entre elles je suis arrivé dans le final avec les meilleurs. Je crois que dans le futur je pourrai y revenir avec beaucoup d’ambitions. Mais quand j’ai terminé Liège j’étais fatigué et j’ai décidé de prendre une semaine de repos. Durant cette période je n’ai pas fait de vélo. J’ai repris par la suite et mon retour à la compétition s’est fait sur le tour de Catalogne c’est pour cela que je ne pouvais pas exiger beaucoup de moi-même. D’une part je n’avais pas couru suffisamment pour être bien et d’autre part je ne veux pas arriver sur le Tour et coincer en 3ème semaine. "

 

 

 

Valverde arrivera sur le Tour avec 10 jours de compétition de plus que la majorité de ceux qui viennent sur la Grande Boucle pour la victoire et 15 de plus qu’Amstrong. " Le Tour est une course que tout le monde respecte. Je ne suis pas une exception, mais cela ne m’empêche pas de dormir la nuit. Mon objectif sera d’aider Paco Mancebo et pour cela j’essayerais d’être le plus de temps possible avec lui et également de tenter ma chance si je me sens bien. Mais il ne me faut pas absolument gagner pour que je sois content de moi-même ; par exemple mon expérience sur les classiques m’a plu. Ce sont des courses sur lesquelles je peux triompher. […] Sur le Tour il y aura tous les meilleurs et je constate que la moyenne d’âge des favoris se trouve entre 28 et 30 ans. Cela veut dire que pour moi qui ai 24 ans, il me reste des années de « marges »".

 

Après qu’il ait gagné le Challenge de Mallorque ainsi que deux étapes et terminé second à Paris-Nice, les gens espéraient beaucoup de Valverde en Catalogne. " Le corps n’est pas une machine. Je ne peux pas être parmis les favoris à toutes les courses. Je me suis trompé en commençant ma saison dans une condition trop élevée. J’étais nouveau dans l’équipe et je pensais que se serait très bien pour elle que je fasse une bonne prestation sur « son challenge » (challenge de Mallorque). Je me suis mis la pression pour gagner parce que dans l’équipe personne ne l’avait fait auparavant. […]. J’ai fais le tour de Catalogne pour accumuler des kilomètres, rien de plus. Maintenant je vais aller sur le tour de Suisse pour en faire plus. Mais la première course que j’aborderai vraiment pour la gagne sera le championnat d’Espagne qui se déroule sur mes terres à Murcie".

 

 

Source: El Mundo Deportivo

 

Publié dans alejandrovalverde

Commenter cet article