Une journée d'entrainement avec Valverde

Publié le par MkL

Il est 10h un mercredi à Murcie. Alejandro, la sensation du cyclisme espagnol, arrive à l'heure à son rendez-vous pour démarrer l'entrainement avec son groupe de Murcie. Une vingtaine de cyclistes, des professionnels et fans, l'attendent devant l'Eglise "Del Carmen". Le leader du Pro-Tour prend ensuite la roue de son ami José Luis Martinez, cycliste de la Communidad de Valencia, qui nous dit qu'il est sûr qu'un jour on verra Alejandro sur le podium des Champs Elysées.

Valverde n'arrive pas directement de chez lui. "J'ai dejà fait 1h30 de vélo". Cela fait partie de la suite de sa préparation après le Dauphiné avant de se retrouver sur le championnat d'Espagne dimanche à Madrid.

"Allons-y Alejandro" lui dit Eloy Teruel de l'équipe 3 Molinos. C'est à ce moment que le groupe démarre. Moins d'autographes et plus de kilomètres. Et toujours souriant.

Le groupe arrive a Librilla avant 11h. Le motif de l'arrêt n'est pas demandé. "Il faudrait prendre un petit toast, non?". Là, au bord de la route, Monsieur Angel les attend déjà. Son café-épicerie les voit s'arrêter chaque matin sans heure précise. "Pour moi c'est un honneur qu'ils s'arrêtent boire un verre ici". Valverde répète le menu "je viens prendre ma boisson isotonique et mon toast au jambon. Ce moment-là est toujours très sympa". Alors qu'Alejandro était en train de nous confier les différents moments clés de ce Tour José, le plus "imposant" de tous ses amis, l'interpelle et lui dit: "Alejandro, je n'en peux plus. Cela fait quelques temps que je n'étais pas venu rouler avec vous. Je vais faire demi-tour." Et le Murcien lui répond "ce n'est pas grave, tu seras meilleur demain". José est en fait le coiffeur de tout le petit peloton.

Le thermomètre indique 32°. Il ne reste plus au petit peloton qu'à remplir les bidons avant d'affronter la terrible ascension de la Sierra Espuna qui fait plus de 20 kilomètres. C'est ainsi qu'entre en scène Alejandro..."Je ne vais escalader que les dix premiers kilomètres, je ferai ensuite mes séries de fractionnées". Avec l'escorte de la garde civile et de ses compagnons de route, Alejandro devient d'un coup plus sérieux: "je suis maintenant dans le moment fort de ma préparation. L'objectif est d'être prêt pour la 2ème semaine de course. Avant cela nous aurons 11 étapes dans lesquelles on pourra travailler la forme".

Valverde s'arrête une nouvelle fois à Alhame de Murcia comme il le fait également chaque jour afin de se réapprovisionner. "Je sais que les espagnols vont être derrière moi. Je sais que beaucoup vont aller dans les bars pour suivre la fin des étapes et qu'on va pouvoir leur apporter de la joie". Il parle de joie en ces temps difficiles avec notamment l'opération "Puerto" en Espagne qui a mis à mal le cyclisme. "C'est triste tout ce qui est en train de se passer, mais je ne veux pas me prononcer avant que tout cela soit clarifié".

La chaleur est intense et l'eau commence à manquer c'est pourquoi le troisième et dernier arrêt à lieu dans sa maison ainsi que celle d'Angela sa femme après 140km. "Je ne sais pas si ce Tour sera le mien mais j'essayerai d'être le meilleur possible". Piti, son berger allemand, nous souhaite la bienvenue, de même que Figura, leur perroquet, à travers la fenêtre du salon. Leur maitre nous dit ensuite qu'il gère la pression. "Ma vie n'a pas beaucoup changé depuis mes victoires dans les classiques. En Espagne il y a beaucoup de sportifs qui gagnent, ce n'est pas nouveau".

"Ale" fait partit de ceux-ci et nous promet ceci: "nous allons faire le spectacle". Il sera aux avants postes comme beaucoup d'autres espagnols présent sur le Tour. "Je ne sais pas ce qui va se passer, parce qu'il y a beaucoup de monde qui va lutter chaque jour pour le gain de l'étape. Se sera un Tour différent du fait de la retaite d'Armstrong. Il y a beaucoup de bon coureurs". Angela lui demande, depuis la porte menant au jardin:" je fais cuire les pâtes?". Réponse affirmative. Après cela il aura droit à une sieste réparatrice.

Source: AS

Publié dans alejandrovalverde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article