Valverde prêt à relever le défi

Publié le par MkL

A 3 semaines du départ du Tour, le modeste espagnol est prêt à relever le défi  d'être un des candidats sur la Grande Boucle.

-Après tous tes succès cette année, as-tu toujours envie de parler aux médias?

Oui, j'aime ça, mais il y en a de plus en plus depuis le début de saison...Ils passent les uns après les autres. Donc c'est peu dur d'assurer tout puisqu'il y en a toujours plus.

-Tes victoires sur la Flèche et à Liège en avril ont-elles étaient quelquechose d'importants?

Je réalise que cela a été très important, après les avoir découvertes en 2005, je voulais vraiment y faire quelquechose de bien cette année.

-Est-ce que tu t'es préparé de manière spécifique pour ces courses?

Pas vraiment. Rien de spécial...J'ai juste beaucoup roulé et suivis ma préparation habituelle. Des entrainements de 6 à 7 heures par jour.

-J'ai entendu dire que tu ne t'entrainais pas avec un cardio-fréquece mètre. Est-ce vrai?

Avant cette saison jamais. Mais depuis oui. Avec cela on peut s'entrainer mieux.

-Le Tour commence dans moins d'un mois. Comment se passe ta préparation?

J'ai commencé à m'entrainer très dur quelques semaines avant le Dauphiné. J'ai était reconnaitre quelques étapes du Tour avec des coéquipiers, notamment celle arrivant à l'Alpe d'Huez. C'était très important pour moi. Et après le Dauphiné, je me rendrai à la Sierra Nevada avec des équipiers pour des entrainements en altitude avant que le Tour ne commence.

-Est-ce que tu fais d'autres préparations spécifiques, pour les CLM par exemple?

Oui j'ai un nouveau vélo de CLM Pinarello, il est vraiment léger. Je garde un vélo de CLM à domicile avec lequel je m'entraine deux fois par semaine. Je pense que c'est très bon pour moi.

-L'année passée dans le Tour tu as eu un abandon difficil alors que tu étais 5ème au général et que tu portais le maillot du meilleur jeune. Quels sont tes objectifs cette année?

Je veux y aller tranquille, sans trop de pression et apprendre comment bien rouler sur 3 semaines. L'année passée, je ne suis pas resté longtemps (13 jours) et je n'ai pas pu voir ce qu'était la 3ème semaine. Donc cette année j'aimerais finir le Tour dans les 5 premiers et peut être gagner une autre étape de montagne.

-A la Caisse d'Epargne vous avez une forte équipe avec notamment Karpets.

Oui je le pense également, avec des coureurs comme Karpets, Pereiro, Zaballa, Arroyo, Garcia Acosta. Chente (Acosta) a beaucoup d'expérience sur le Tour il est pour nous le capitaine de route et garde toujours un oeil sur se qui se passe tout autour. Nous avons une équipe forte avec Karpets et moi pour le classement général. 

-J'ai entendu que tu étais très attaché à ton directeur sportif Unzué pour qui tu roulais quand tu étais amateur à la Banesto. Qu'est-ce qu'il t'a dit à propos de ce challenge à venir?

Il m'a dit d'être par dessus tout relax, tranquille, pour faire un bon Tour sans trop de pression parce que j'ai encore beaucoup d'années devant moi pour y faire quelquechose de bien. La principale chose pour cette année c'est d'apprendre, d'avancer jour après jour et de faire ces trois semaines le plus relax possible. Si je finis parmi les 10 se sera bien. 8ème se serait déjà pas mal. Je pense que sans trop de pression, je pourrai me concentrer pour réaliser ma meilleure course.

-Et à 26 ans, il pourrait bien te rester encore une dizaine de Tour!

C'est vrai...En ce qui concerne le Tour on peut commencer à être compétitif ici à 26 ou 27 ans, âge où on a la force pour être performant sur 3 semaines.

Source: Cyclingnews

 

Publié dans alejandrovalverde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article