Bilan Tour de Murcie

Publié le par MkL

Je pense qu’il est intéressant de dresser un petit bilan des 5 jours de courses d’Alejandro sur ses terres.

Par rapport aux différents résultats qu’il a décroché chez lui, on sent bien qu’il monte en puissance et qu’il sera, fin prêt pour les différentes échéances qu’il s’est fixée au mois d’avril.

En tout cas bilan plus que positif à Murcie avec une belle victoire d’étape lors du deuxième jour de course où on l’a vu à l’attaque dans le dernier col ainsi que dans la descente précédant l’arrivée avant de régler le petit groupe de tête au sprint (avec un vélo et demi d’avance sur Vicioso).

Il a également fait un contre-la-montre intéressant, lors de la 3ème étape, terminant à un peu plus d’une minute de Gutierrez sur un parcours de 21km très plat ce qui en soit n’est pas une mauvaise performance connaissant son niveau dans cet exercice ; en espérant que son changement de position  et de rythme de pédalage vont porter leurs fruits dans le futur.

L’avant dernière étape fut ponctuée par un énorme travaille d’Alejandro pour Gutierrez, son coéquipier, qui était alors leader de la course. Il s’est sacrifié pour lui durant toute la dernière ascension ce qui finalement a été vain puisque que José-Ivan a perdu son leadership pour 3 secondes.

Il termine le Tour de Murcie à une très correcte 7ème place.

On retrouvera Valverde sur les routes de Milan-San Remo, le 18 mars, où il aura un rôle d’outsider à faire valoir comme l’année passée où il avait attaqué dans le Poggio avant d’être repris à quelques kilomètres du but.


 

Publié dans alejandrovalverde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MkL 12/03/2006 19:43

Oui c'est sur il aurait pu mieux faire mais je pense qu'il était plus stratégique de défendre le maillot de leader de Guti meme si finalement il l'a perdu...Et oui je croise les doigts pour Val cette saison mais je pense vraiment qu'on va vivre une belle saison!!

Fabrice 12/03/2006 18:37

Marrante, la grimace de Gutierrez. A comparer avec la fraîcheur apparente du visage de Valverde, qui aurait sûrement pu faire bien mieux  dans cette étape. Son travail d'équipier est tout à son honneur, mais une chose est certaine : de belles journées de vélo s'annoncent pour lui (et donc pour nous) !