Valverde:"je n'écarte pas le fait de pouvoir gagner le Tour cette année"

Publié le par MkL

Le soleil était en fin de retour hier à Majorque. "J'ai fais plus de rouleau cette semaine que dans toute ma vie" explica Alejandro en faisant référence au mauvais temps qu'il y a eu toute cette semaine sur les Baleares. "Mardi je n'en pouvais plus; malgrès la pluie je suis sorti rouler avec tout le groupe, nous avons fait 165 km". Hier (mercredi 1er fev) le soleil était de retour mais il n'a pas pu sortir car il a réalisé des tests de force le matin et est passé par les mains du technicien biomécanique italien.

 

-Dimanche recommence la saison, es-tu motivé?

Oui, je suis impatient de recommencer, de retourner en course.

 

-L'année dernière tu as commencé fort la saison et notamment gagné ici à Majorque, et cette année?

Je ne suis pas aussi bien que l'année passée. J'étais mieux l'année passée car je voulais arriver en bonne forme pour cette date; aujourd'hui je suis comme je dois être, ni bien ni mal.

 

-Certains de tes rivaux disent le contraire. Ils ont raconté qu'un jour, quand l'équipe Saunier Duval s'est retrouvé à Murcie, tu es sorti t'entrainer avec eux et que tu es arrivé devant tout le monde dans le col Bermejo.

C'est parce que j'étais sur mes terres... Je suis bien mais pas comme l'année passée. Je viens à Majorque juste pour courrir 3 jours. Je commencerai dimanche avec l'intention d'arriver avec le peloton, je ferai également une étape de montagne pour donner un coup de main à Toni Colom.

 

-Les Illes Balears ont cette année une équipe à ta mesure.

Il y a une grande équipe. Je suis content des coureurs qui m'entourent, je pense qu'on va pouvoir gagner de nombreuses courses. Nous avons une équipe pour gagner sur tous les terrains.

 

-Entouré d'une équipe comme ça il n' y aura pas d'excuses.

Mais il faut aussi tenir compte de nos rivaux.

 

-Le Tour sera ton grand objectif, non?

Oui, mais je ne suis pas non plus obsédé par cela et je ne veux pas oublier les classiques, qui me plaisent beaucoup. Cette année je ne veux pas tout miser sur le Tour et j'espère pouvoir jouer la gagne sur certaines classiques qui ont une place spéciale, particulièrement l'Amstel et Liège, où je pense que je peux réussir quelquechose de bien.

 

-Si tu pouvais choisir, tu préfèrerais gagner laquelle?

Liège. Je ne saurais pas expliquer pourquoi, mais je pense que c'est celle qui me correspond le plus du fais que se sont des cols et pas des "murs".

 

-Ensuite le Tour. Tu te vois le gagner?

Non, je me vois gagner une étape et finir parmi les 5 premiers. J'ai encore beaucoup de temps pour cela, je n'ai que 25 ans (26 en avril), je suis trop jeune pour pouvoir penser à la gagne pour le moment.

 

-N'es tu pas en train de t'enlever certaines responsabilités?

Non, je n'écarte le fait de gagner le Tour cette année, parce que ce n'est pas impossible, mais il est possible qu'il me manque encore une année d'expérience et de maturité.

 

-Le Tour sans Armstrong, c'est mieux?

Je ne sais pas, je sais juste que se sera différent. Personnellement je préfèrerais qu'Armstong soit là, parce que son équipe contrôlait la course et ne laissait pas partir des coureurs dangeureux. Se sera un Tour différent, c'est clair.

 

-Quels sont tes favoris?

Surtout Basso et Ullrich. Vinokourov également mais un cran en dessous. Egalement Mancebo, il y en a pas mal.

 

-Donnes moi un nom.

Les gens pensent davantage à Ullrich, mais moi je vois plus Basso parce qu'il s'est beaucoup amélioré dans le contre la montre et qu'il est meilleur qu'Ullrich dans la montagne.

 

-Il te manque beaucoup pour être à leur niveau?

Je dois être meilleur dans les contre la montre. A part cela je n'ai pas grand chose à leur envier.

 

-En vérité, serais-tu satisfait d'une place parmi les 5 premiers du général?

Avec ou sans étape? Je signerais pour être parmi les 5 premiers et gagner une des grandes étapes de montagne comme Courchevel l'année passée. Laquelle? Celle en Espagne qui arrive au Plat de Beret, me plait beaucoup. Sans victoire d'étape je ne signerais rien.

 

A noter qu'Alejandro arrivera sur le Tour, en théorie, avec 37 jours de compétition dans les jambes. Voir son programme détaillé dans la rubrique du même nom.

 

Source: Marca

 

Publié dans alejandrovalverde

Commenter cet article