Valverde:"Je sens que je peux prendre le relais que m'a passé Armstrong"

Publié le par MkL

-Partout où tu vas on te désigne comme le prochain vainqueur du Tour; fièreté, non?

Oui, je fais parti des favoris. Mais si la victoire n'est pas pour 2006 se sera en 2007 ou 2008. J'ai 25 ans, je suis encore jeune et il me reste pas mal d'années dans le cyclisme. Je dois progresser petit à petit...Je ne sais pas si je gagnerai cette année, mais c'est sûr que je lutterai pour le meilleur classement général possible.

-Te vois-tu comme un homme du Tour?

Je crois que oui. Je me considère premièrement comme un homme de classiques qui s'adaptent bien à mon style, mais je préfère le Tour et les gens me voient ainsi, comme quelqu'un qui peut gagner cette course ou une autre course de trois semaines.

-Lance Armstrong a eu un geste très sympa envers toi après l'arrivée de Courchevel en te serrant la main. Te sens tu prêt pour prendre sa relève?

Oui, je pense que je peux le faire. Si ce n'est pas cette année se sera l'année prochaine.

-Quelles nouvelles choses nous apprendra Valverde cette année?

J'ai essayé de m'améliorer dans les contres la montre, mon point faible. Dans les entrainements que j'ai réalisé, je me suis sentis très bien, j'ai travaillé avec de la biomécanique, et maintenant il me reste juste à mettre cela en pratique.

-Tu as entouré trois dates en rouge sur ton calendrier, quelles sont-elles?

Une se situe parmi les trois classiques de printemps Liège-Bastogne-Liège, Amstel Gold Race et la Flèche Wallonne, ensuite le Tour et le mondial de Salzbourg.

-Liège est une classique jamais remportée par un espagnol. Un joli défi...

Le parcours s'adapte bien à mes capacités, il est exigent et n'est pas fait pour les sprinters. Les coureurs rapides ont une chance et je passe bien les côtes...

-Comment se passe l'hiver d'un cycliste compétiteur comme toi, ennuyeux?

Non , non. Après le Tour de Lombardie, j'ai passé un mois sans rien faire, en mangeant ce que je voulais. Ensuite j'ai travaillé dans un gymnase, fais de la natation, marché dans la montagne, roulé avec mon vélo de montagne...Après un autre mois ainsi, j'ai repris le vélo pour recommencer à faire des kilomètres.

-Vas-tu commencer aussi fort que l'année passée?

Non. Je suis bien, mais pas comme les saisons passées. Je pourrais peut etre commencer plus fort mais je prendrai le risque de manquer de forces pour les classiques. Cette année va être sélective, et je vais vraiment essayer d'atteindre mes objectifs. Je dois faire en sorte d'être à 100% pour les classiques ainsi que pour le mois de juillet.

-Et quels seront tes rivaux?

Sur un grand Tour se sera Basso, Ullrich Vinokourov et Paco Mancebo.

-Cette année nous pourrions assister à un spectacle inhabituel, plusieurs espagnoles pouvant prétendre à une grande classique. Oscar Freire, Flecha et toi par exemple.

Oui, c'est clair. Les supporters ont pris conscience que nous sommes plus attractifs sur ce type de courses que par le passé mais certains coureurs viennent sur ces courses pour s'entrainer, faire 100km et abandonner. On s'est rendu maintenant compte que les espagnols peuvent gagner sur tous les terrains.

-Quels autres choses as-tu dans la tête, simplement le vélo?

J'apprécie le tennis mais également les sports mécaniques et davantage depuis l'avènement d'Alonso.

-Un beau trio de sportifs espagnols est en train de se former avec Nadal, Alonso et toi...

La vérité c'est que j'aimerais bien faire partie de cette belle génération.

Source: as.com

 

Alejandro avec Pereiro

Publié dans alejandrovalverde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

baba0308 04/02/2006 20:42

Valverde est très bon et a encore du temps devant lui pour gagner le tour. Mais en 2006, il peut faire quelque chose.